Salaire moyen d'un grand patron français : 383.000 €/mois

Publié le par la Rédaction


Soit 310 mois de Smic ! Tel est le résultat d’une enquête du magazine Capital à paraître demain, effectuée sur les 50 patrons français les mieux payés en 2007.

Salaire moyen qui a, d’ailleurs, augmenté de 20% par rapport à 2006 : une «revalorisation» sans commune mesure avec les misérables augmentations concédées aux salariés sur la même période. Et c’est là qu’on mesure de quel «pouvoir d’achat» Nicolas Sarkozy est le président…

Le deuxième du classement, Pierre Verluca, patron de Vallourec, est un cas d’école. Sa rémunération a bondi de 32% à 12,4 millions d’euros «alors que le profit de sa société augmentait d’à peine 8%», note le magazine. Et quand les actionnaires ont été servis (environ 15%), que reste-t-il pour les salariés ? Qu
on naille pas nous dire quil ny a pas dargent en France : la fortune de certains se constitue toujours au détriment de la qualité de vie dune majorité dautres.

Le jackpot du patron actionnaire

Le palmarès de Capital prend en compte les salaires, les avantages en nature et les plus-value sur les stocks-options. Selon le magazine, le cru 2007 pourrait être «le dernier jackpot avant le krach». Car «l’effondrement des cours de Bourse aura un gros impact sur les levées de stocks-options, moins juteuses voire carrément impossibles», affirme-t-il en expliquant que les rémunérations de base de ces grands patrons, déjà astronomiques, restent largement inférieures aux revenus que certains ont tiré de leurs propres actions en Bourse. Ainsi, Bernard Arnault a touché 4,1 millions d’euros de salaire comme Pdg de LVMH : «une goutte d’eau» en comparaison des 376 millions d’euros engrangés par le biais des dividendes qu
il a perçus en tant quactionnaire principal de son groupe de luxe.

ActuChômage, 29 octobre 2008.

Publié dans Chômeurs - précaires

Commenter cet article