13 octobre à Avignon : procès pour outrage de Patrick Mohr, violemment agressé par des CRS

Publié le par la Rédaction


Avignon, 24 juillet 2008.
Patrick Mohr, metteur en scène de théâtre de nationalité helvétique, assiste devant le Palais des Papes à un contrôle d’identité «au faciès» d’un joueur de djembé «de couleur». Intervenant auprès des CRS, il est très violemment agressé par ceux-ci et maintenu en garde à vue pendant 16 heures.
Le récit de son arrestation a été publié dans le Contre-journal de Libération du 3 octobre.

Poursuivi pour outrage, incitation à l’émeute et violence envers des personnes dépositaires de l’autorité publique, choqué par la violence des «forces de l’ordre», Patrick Mohr a porté plainte contre les CRS.

Son procès a lieu le lundi 13 octobre à 14 heures devant le tribunal correctionnel d’Avignon. (Rappelons que l’outrage est passible de 7500 € d’amende et de six mois de prison.) Il est défendu par Me William Bourdon.

Ce procès scandaleux, nouvel exemple de la banalisation des violences policières en France, s’inscrit dans le contexte ultra-répressif, que dénonce le CODEDO (Collectif pour une dépénalisation du délit d’outrage).

Pour en savoir plus sur le CODEDO, et en attendant les procès de Romain Dunand (22 octobre) et de Hervé Eon (23 octobre), tous deux poursuivis par Nicolas Sarkozy, vous pouvez aller sur notre site.

Conférence de presse du CODEDO le 21 octobre à 16 heures
Librairie Résistances, 4 villa Compoint, 75017 Paris (Métro Guy-Môquet).

Pour le CODEDO : Jean-Jacques Reboux, 10 octobre 2008.

Publié dans La police travaille

Commenter cet article