Soutien aux inculpés de Vincennes !

Publié le par la Rédaction


Le 22 juin 2008, le centre de rétention de Vincennes brûlait au lendemain de la mort d’un retenu, après six mois de lutte, de grèves de la faim, de violences policières et de manifestations.
Le soir même, les retenus sont transférés aux quatre coins de la France : Rouen-Oissel, Lille-Lesquin, Nîmes-Courbessac, Palaiseau, Mesnil-Amelot et Paris-Dépôt-Cité. Traités comme du bétail, certains sortiront le lendemain parce qu’ils arrivaient au terme des 32 jours de rétention. Débarqués au milieu de nulle part, sans leurs affaires, c’est la solidarité qui leur a permis de retrouver leurs proches.

Mais l’État s’acharne.

À ce jour, nous savons que deux retenus ont été arrêtés le soir de l’incendie. L’un a été placé sous le statut de témoin assisté. L’autre mis en examen, a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Depuis il a été incarcéré à la suite d’un appel du parquet. Le 3 juillet 2008, deux autres retenus ont été interpellés au centre de rétention de Oissel où ils avaient été transférés. Inculpés, l’un d’eux a été incarcéré, l’autre est sous mandat d’arrêt à la suite de l’appel du parquet sur sa libération. Le 7 juillet, au centre de rétention de Lesquin, un autre de Vincennes a été mis en examen et incarcéré dès le lendemain. Le 17 juillet, un ancien retenu a été interpellé à Paris et écroué. Ces six personnes sont poursuivies. Il y en a peut-être d’autres.

Les soutenir c’est être contre cette politique d’immigration, son idéologie et ses pratiques.
Certains d’entre eux passeront devant le juge d’instruction (escalier A, séance non publique) le jeudi 18 septembre 2008 au TGI de Cité à 10 heures 30.
Nous serons devant !

Résistons ensemble, 13 septembre 2008.

Caisse de soutien : chèque à l’ordre de CICP Vincennes à envoyer à CICP-Vincennes 21 ter rue Voltaire 75011 Paris.

Publié dans Solidarité

Commenter cet article