La Brique, neuvième

Publié le par la Rédaction

Pour ce numéro de rentrée, cap sur l’idéologie de la propreté. À Lille «ville de la propreté», on nettoie, on lave on désinfecte. La Brique questionne les tags et les graffitti qui ornent les murs de la ville. Des vélos quon embarque à cause de leur manque desthétique aux SDF quon empêche de trop squatter en centre-ville, cest toute une machine de guerre que la mairie met en place pour rendre la ville plus acceptable aux investisseurs, promoteurs et autres profiteurs… Pendant ce temps-là, le FN lillois se paye un nouveau local boulevard J.-B.-Lebas alors que les identitaires flamands font les malins dans la Voix du Nord.

Quand les mass médias font tout un raffut sur la polémique Siné ou son nouvel opus SinéHebdo,
les médias libres et alternatifs continuent avec acharnement leur action d'information et de contre-information, sans pub et sans pitié, que cela soit dit ! Et notre avantage, cest notre accessibilité, alors si vous voulez nous rencontrer, nous féliciter ou nous chier dans les bottes, zavez quà nous chercher dans les rues de Lille où nous continuons nos habituelles ventes à la criée. Et si vous avez envie de donner un ptit coup de main ou de voix, hein, nhésitez pas.

Sur ce, on vous souhaite une bonne rentrée de luttes, dans les prisons ou les centres de rétention, dans les écoles ou les entreprises, à l
ANPE ou aux Assedics.

À bientôt chez vous… ou dans la rue !



Dans ce biau numéro de rentrée vous trouverez aussi :
— Une lettre dIsa enfermée à Sequedin récemment,
— Un retour sur la corruption de nos cher élu.es ces dernières années, avec notamment la récente mise en examen du jeune retraité Mauroy,
Les vrais chiffres du chômage dans la région,
— Des courriers de lecteurs et lectrices,
— Des nouvelles du Zem théâtre, de lUnivers et de lHybride,
— Et des bédé, des brèves méchantes, des astuces et bon plans, des arnaques à éviter, une poésie, les dernières bavures policières, tout plein de dessins dartistes méga connus… et le bulletin d’abonnement !

Publié dans Agitation

Commenter cet article