Des "Robin des Bois" dans les supermarchés grecs

Publié le par la Rédaction


Un groupe se présentant comme anarchiste a revendiqué quatre opérations de «distribution gratuite de marchandises» menées en juin contre des supermarchés à Athènes au nom de la lutte contre la vie chère.

La revendication, diffusée sur Internet, est intervenue après le dernier raid de ce type, lundi, dans une grande surface de Néa Smyrni, dans la banlieue d’Athènes. Une vingtaine de personnes y ont fait irruption, casquées et armées de bâtons, pour y remplir sans payer des chariots, dont le contenu a ensuite été distribué dans la rue.

Le gérant de l’établissement a attendu le départ du groupe pour alerter la police, a précisé la même source.

Des opérations similaires, imputées par les autorités à la mouvance anarchiste ou d’extrême-gauche, avaient déjà été menées dans trois supermarchés athéniens depuis début juin, sans aucune interpellation.

Dopés par l’envolée du pétrole, les prix en Grèce ont augmenté de 4,9% en mai, un record depuis dix ans et l’un des plus forts taux de l’eurozone, tandis que les salaires stagnent.

Alors que des affaires de cartels et ententes de prix secouent régulièrement l’industrie, une enquête de la Chambre de commerce a récemment montré que certains produits alimentaires de base, comme le lait ou la farine, étaient plus chers en Grèce que dans d’autres pays européens aux salaires plus élevés, comme la Belgique ou la France.

Presse bourgeoise :
AFP/Le Soir, 1er juillet 2008.

Commenter cet article