Grève à la maison de retraite de Sellières

Publié le par la Rédaction

Grève à la maison de retraite des Charmettes

Une partie du personnel de la maison de retraite des Charmettes, à Sellières, sera en grève aujourd’hui. Le syndicat CFDT du Jura dénonce des «pressions de la direction sur le personnel» insuffisamment prises en compte.

Usage de somnifères et d
antidépresseurs, arrêts maladie à répétition, départ volontaire de plusieurs agents, autant de signes qui, pour Sandrine Arbey, secrétaire de direction depuis quatre ans à la maison de retraite des Charmettes, traduisent «la profonde souffrance du personnel de létablissement». «Depuis plusieurs mois, nous travaillons dans un climat de méfiance et de tension, explique Sandrine Arbey. Nous avons tenté de parler et de résoudre la situation avec la directrice qui, pour nous, est à lorigine de ces problèmes, mais sans résultat.»

Divers démarches ont été entamées, jusqu
à la réunion de confrontation qui a eu lieu mercredi 30 juillet dernier, à la demande de Bernard Urbain, le président du Centre intercommunal dAction sociale (CIAS) et dun membre de la Direction départementale des Affaires sanitaires et sociales. «Le président sest engagé à réunir le conseil dadministration de létablissement mardi dernier, explique Sandrine Arbey. Il devait nous joindre pour nous informer de la décision prise concernant le départ de la directrice, qui est notre revendication. Mais rien ne sest passé. Cest pourquoi nous allons jusquà la grève.»

Une dizaine des vingt-huit membres du personnel devrait suivre le mouvement dès ce matin et manifester devant la maison de retraite. Une partie des agents a été réquisitionnée par la direction pour assurer la journée de travail. Ni le président du CIAS, ni la directrice, détachée de l
hôpital de Lons-le-Saunier, nont pu être joints hier soir pour sexprimer sur ce conflit.

Sarah Fréquelin - Le Progrès (édition du Jura), 8 août 2008.

Publié dans Santé & Social

Commenter cet article