L'Encre noire, journal libertaire caennais

Publié le par la Rédaction


L’enjeu des dernières années était de rallumer la flamme de la révolte, de créer des situations de lutte. Mais aujourdhui, nous savons quil y aura des mouvements. On voit déjà réapparaître plus fréquemment des pratiques radicales (émeutes, séquestrations de patrons, sabotage…). Du fait que nous sommes tous de plus en plus mis à la marge de lexistence, le conflit et les troubles insurrectionnels auront de toute façon lieu — de plus en plus radicaux, de plus en plus souvent.

Ainsi, l
enjeu nest plus de faire vivre la question révolutionnaire, mais dexpérimenter de nouvelles pratiques de lutte. Les questions de la durabilité et de la non-récupération vont être les enjeux à venir. Comment créer des espaces-temps libérés durables, décoloniser nos vies du système durablement, tout cela sans être récupéré, inscrit dans le système ? Sommes-nous condamnés à rester dans léphémère, à constituer des lieux libérés voués à disparaître rapidement, à ouvrir des brèches dans le mur de lEmpire puis fuir à toute zingue ?

La question de la visibilité sera également prépondérante. Comment s
exiler volontairement du système tout en y restant quelque peu «connecté» pour le combattre ? Tout révolutionnaire, et cela a toujours été le cas, devra développer lart de la discrétion, une certaine aptitude à linvisibilité, tout en envahissant lespace public. Mais attention, cette discrétion nécessaire, tant pour échapper à la répression quà la récupération par cette méga-machine dévoratrice toujours à la recherche de nouveaux ajustements quest le capitalisme, nest pas la clandestinité : celle-ci nest quune cage de plus dans laquelle nous refusons de nous enfermer (aujourdhui).

Donc l
enjeu daujourdhui, cest comment sorganiser. Dimaginer et de créer. Cependant, ce ne sera pas à la théorie de répondre, mais à lexpérimentation, à la multiplication de moments propices à celle-ci. Cest ce qui est déjà en train de se passer…

Éditorial du 2e numéro de L’Encre Noire, juin 2008.

Publié dans Agitation

Commenter cet article