La bibliothèque-infokiosque du 152 grand'rue est ouverte (Gard)

Publié le par la Rédaction


«Un souffle violent agite lair, cest le verbe de révolte qui passe.»
Libertad.

Tu remontes la grand
rue, porté par le flot de tes pensées, tournes à gauche, comme dhabitude, dans la rue de Brion, et là, tu tombes en arrêt sous ce gigantesque massif de glycine. Humant les senteurs violettes, tu restes un instant immobile, puis tu te souviens de ton sac de livres pesant sur ton épaule. Voilà, des livres, tu avais oublié ! Alors, tu cueilles une poignée de ces petites fleurs odorantes, rebrousses chemin, passes devant le bar, tournes à droite et entres dans la fraîcheur de la bibliothèque-infokiosque du 152, grandrue, lançant dans les airs, comme un oracle, ta poignée de glycines.

Une nouvelle bibliothèque à saintJean-du-Gard. Pas pour refaire une bibliothèque municipale évidemment, puisqu
elle existe déjà. Mais plutôt pour partager nos bibliothèques qui dormaient, seules, dans de petits appartements. Révélatrices des vécus et parcours de chacun, chargées dambiance de tout temps et de partout. Avec des histoires de vies extraordinaires, de résistances quotidiennes et de révoltes collectives. Des romans noirs, bleu nuit, vert pomme ou rose tendre, des livres sur la grisaille du travail, du capital, des livres jaunis danarchie, des utopies mauves, des livres rouges de colère, des mondes imaginaires ou des réalités divergentes, floues, émouvantes. Pour faire profiter aussi tout un chacun des dons généreux de bibliothèques ou de petites maisons dédition amies aux noms évocateurs : lInsomniaque, la Fabrique, le CRAS, Syllepse, Verticales, Sulliver, Court-Circuit, LÉchappée, Acratie, Gallmeister, Égrégores, Place darmes, Après la lune, Rue des Cascades, les Presses du Réel, Mutines Séditions, le Sextant, Rytrut, lAltiplano, les Prairies Ordinaires, Le Chien Rouge, Ab Irato, CNT-RP, Libertalia, Agone… Des livres mais aussi des brochures, sur des sujets divers et variés, parfois brûlant dactualité, parfois moins et qui composent «linfokiosque».

«Il en est parfois des textes comme des êtres. Certains présentent la particularité de nous atteindre non pour ce qu’ils nous font partager, nous apprennent ou nous donnent à penser, mais parce quon y rencontre, par un de ces liens mystérieux qui passe aussi le temps et les barrières de la langue, quelque chose que lon sentait déjà.»
À couteaux tirés avec lexistant.

Parce que les livres, certains livres, semblent tomber juste au bon moment et peuvent nous aider à nous orienter et à nous perdre, peut-être. Et s
ils nous permettent parfois déchapper au monde qui nous entoure, ils alimentent aussi nos envies et nos rages à lencontre des maîtres de nos vies, de nos forces, de notre temps. Et parce que, bien entendu, cette bibliothèque a lambition immense de participer au désir de beaucoup, celui de transformer un monde qui nous coince, qui nous sépare, qui nous occupe. Alors, cette bibliothèque tentera dêtre un lieu ouvert aux discussions et aux échanges, amicaux et conflictuels, à toute proposition et au hasard, bien sûr, au plaisir de la rencontre, car il sagit moins, aujourdhui, de se lancer des certitudes à la tête que de chercher ensemble…

«Je lis seulement des livres d’occasion. Je les pose contre la corbeille à pain, je tourne une page dun doigt et elle reste immobile. Comme ça, je mâche et je lis.»
Erri de Luca.

Bibliothèque-infokiosque du 152, grandrue
30270 saintJean du Gard
Les samedis à partir de 15 heures
et parfois les mardis matin.

Publié dans Camarades

Commenter cet article