Sweet Sixteen

Publié le par la Rédaction

Une jeune fille de 16 ans, soupçonnée de sept braquages, mise en examen et écrouée

Une jeune fille de 16 ans a été mise en examen vendredi et écrouée pour un vol avec arme après le braquage mercredi d’une banque à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), mais elle est en fait soupçonnée davoir participé à une série de sept braquages.

«Cette mineure a été déférée aujourd
hui (vendredi) et est susceptible dêtre impliquée dans sept vols ou tentatives dans des établissements bancaires du Val-de-Marne commis depuis début juillet», a déclaré Dominique Gaillardot, procureur adjoint, lors dun point presse.

La jeune fille a ensuite été présentée devant le juge de la liberté et de la détention qui a décidé de la placer en détention provisoire, suivant ainsi les réquisitions du parquet.

M. Gaillardot s
est refusé à donner tout détail sur le mode opératoire des braquages, le rôle précis de cette jeune fille lors des faits ou encore sur sa personnalité.

Une information judiciaire pour «vol avec arme» a été ouverte pour notamment «rechercher les co-auteurs ou complices» de la jeune fille, a ajouté le magistrat.

Les informations judiciaires contre X ouvertes à l'époque des six autres affaires devraient être jointes au cours de l
instruction à linformation judiciaire ouverte ce jour, a précisé une autre source judiciaire.

Interpellée mercredi matin après le braquage d
une agence HSBC à Maisons-Alfort avec une partie du butin sur elle, tandis que ses complices prenaient la fuite à bord dune voiture à larrivée de la police, cette mineure sans aucun passé judiciaire a reconnu sa participation à sept braquages de banques, avait précisé jeudi une source policière.

Durant sa garde à vue, qui aura duré environ 48 heures, la jeune femme est «restée sur la même ligne de défense», a ajouté vendredi cette même source.


Issue «d’u
ne famille simple et sans histoire», cette jeune fille blonde, dont le physique inspirait confiance, était en échec scolaire, avait souligné la veille la source policière.

Sept vols à main armée dans des agences bancaires ont été recensés en quelques semaines dans le Val-de-Marne avec un même mode opératoire : chaque fois une jeune femme entre seule, à visage découvert, comme une simple cliente, très vite elle exhibe une arme et fait ouvrir le sas à ses complices, qui eux ont le visage masqué, et font sur ses pas leur entrée dans l
établissement, ont expliqué des sources policière et judiciaire.

Les malfaiteurs agissaient par équipe de deux à quatre personnes selon les cas, selon la source policière, qui n
a toutefois pas pu préciser sil sagissait à chaque fois des mêmes auteurs.

Lundi, une agence HSBC du Kremlin-Bicêtre avait ainsi été attaquée selon le même procédé. Deux sacs d
argent avaient été volés par trois braqueurs armés, une jeune femme et deux hommes, qui avaient pris la fuite après avoir gazé le personnel de la banque, avait alors indiqué une source judiciaire.

L
enquête a été confiée au service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne.

AFP, 25 juillet 2008.

Publié dans La police travaille

Commenter cet article