Marseille : Intervention policière en plein concert

Publié le par la Rédaction

Provocations policières au Cours Julien

Jeudi soir, vers 23 heures, la place Paul-Cézanne (1er) a été le théâtre d’une opération spectaculaire et musclée des forces de «l’ordre». Durant deux heures, des dizaines de CRS et d’agents de la BAC sont intervenus à coup de matraques et de bombes lacrymogènes, flash ball et täser au poing.

Bilan : trois personnes arrêtées et une autre évacuée d’urgence vers l’hôpital. À l’origine, un contrôle «de routine» au
Balthazar, en plein concert, pour vérifier la conformité du lieu et des artistes avec les réglementations. Hasard ? Ce soir-là, c’est le Ministère des affaires populaires, groupe réputé pour son engagement social et antiraciste, qui était programmé dans ce lieu associatif bien connu de la jeunesse marseillaise. Quand les policiers, accompagnés de chiens, exigent l’annulation du concert, le ton monte.

De toute évidence, c’est la présence de policiers surarmés et très agressifs qui a détérioré la situation, provoquant l’incompréhension et la peur. Les patrouilles de police, voire de l’armée, sont devenues quasi quotidiennes aux alentours du Cours Julien. Après les rafles de sans-papiers, ce sont les jeunes qui font les frais de la politique de reprise en main du centre-ville. Notons également que ces événements interviennent au milieu des
Med Business Days, qui occasionnent un déploiement impressionnant de policiers.

La LCR est aux côtés des habitant-e-s et des associations du quartier qui ont commencé à rassembler des témoignages sur ces événements.
Elle apporte toute sa solidarité aux administrateurs du Balthazar et au groupe MAP face à la censure dont ils ont fait l’objet.
Plus largement, elle appelle l’ensemble des citoyens et des organisations attachés aux libertés démocratiques à réagir contre la banalisation de ce type d’opérations.
Organisons la vigilance face aux dérives autoritaires du pouvoir actuel.

Marseille, le 4 juillet 2008.

Publié dans La police travaille

Commenter cet article