"Les douze travaux des Tanneries" - le chantier-péplum de l'été du 20 au 27 juillet

Publié le par la Rédaction


À l’heure des bilans et perspectives, les Tanneries se mesurent aux grands faits herculéens avec la réfection intégrale de cet espace autogéré, en un temps épique de VII jours !

X ans de luttes, de vie, rythmées par une praxis et une poesis constantes, bercées par les douces mélopées punk, oï, noise et free jazz… Mais surtout, X ans de quête épique et grisante vers cet incessant objectif qu’est le renversement de l’Olympe, sans doute facilité par une amélioration globale de ce lieu aux structures vieillissantes (si si, X ans, tout de même !), mais néanmoins toujours fringantes.

L’Espace Autogéré des Tanneries se fera donc un plaisir de vous accueillir, entre les 20 et 27 juillet 2008, pour un chantier collectif où échanges de savoirs, bonne humeur, réjouissances et mangeailles vegan seront de mise !

Ces sept jours seront l’occasion :
D’un Renforcement des Fondations,
D’un Grand Rangement des Hangars Qui Puent (HQP),
De la Construction de Fenêtres dans le Fameux Hangar du 17,
D’une Réfection de la Façade Extérieure et Fresque Murale,
De l’éradication des Intarissables Fuites Thermiques, Olfactives et Aquatiques, qui font la Renommée des Tanneries (Cave Print, Toitures et Dance floor),

Mais aussi :

Dimanche 20 juillet à 18h
Ecclesia et démocratie directe — Point d’organisation collective du chantier.

Mardi 22 juillet à 22h
Tragédie et catharsis — Ciné antique, baroque et péplums : le Satyricon, Jason à la Toison d’or, Ben Hur et caetera.

Mercredi 23 juillet à 22h
Romantisme bucolique et dialogues socratiques — Balade nocturne dans les montagnes dijonnaises et lectures au clair de lune.

Jeudi 24 juillet à 20h
Agora «De Spartacus à Oaxaca, brisons l’empire !» — Présentation de l’actualité des luttes à Oaxaca et de projets de médias autonomes par David de Radio Planton, projection du film Un poquito tanta de verdad avec les auteurs et expos de graffitis et pochoirs de Poncho.

Vendredi 25 juillet
À l’heure où chante le coq : Héro-ïne-s, martyres et épopées collectives — Nettoyage des Hangars Qui Puent et Recyclage de métaux rouillés en soutien aux inculpé-e-s.
À 20h : Plaisirs corporels et ataraxie — Bains fumants et massages huileux aux Sablières d’Arc sur Tille.

Samedi 26 juillet à partir de 20h
Banquets dyonisiaques et décadence gastronomique — Marmites de frites, pizzas, délices botaniques du potager, junk food et vins fins.
Dithyrambie, métamorphoses, pantomimes et mise en abîme — soirée cabaret et boum.

Dimanche 27 juillet à partir de 15h
Olympisme satirique — Luttes gréco-romaines, marathon dans la cité, et ping-pong…

Sans oublier, de se laisser le temps çà et là pour quelques «hybris» (dans l’Antiquité, transgressions diverses comme les voies de fait et le vol de propriétés publiques ou sacrées) impromptues.

Les travaux commenceront chaque jour aux alentours de 10 heures, après un déjeuner copieux ou un marathon spartiate suivant les goûts. Il est possible de venir la semaine et de loger sur place, ou de passer au jour le jour pour les Dijonnais-e-s.

Si vous nous prévenez à l’avance de votre arrivée, cela nous aidera à nous organiser.

Amène ta toge, tes tongues ou tes cothurnes !

Le dernier sophiste sera pendu avec les tripes du dernier platonicien !


Contacts :
Espace Autogéré des Tanneries
17 boulevard de Chicago, 21000 Dijon
03 80 666 481

Commenter cet article