Agressions policières et fascistes lors de la manif lilloise du 15 mai 2008

Publié le par la Rédaction


Jeudi 15 mai 2008, le rassemblement unitaire des salariés du secteur public à Lille a été témoin d’agressions de la part de la police nationale et de jeunes militants fascistes. Ceux-ci s’en sont pris à la CNT et aux individus présents dans son cortège.

Un manifestant s’est fait arrêté, sans raison, alors que le défilé passait devant la gare, par des policiers en civil non identifiés comme tels (pas de brassard). Les CRS ont ensuite repoussé les manifestants qui se trouvaient aux environs de l’interpellation. Par la suite, alors que la manifestation était terminée et que nos camarades rentraient, trois d’entre eux ont été physiquement agressés par une bande de néo-nazis qui scandaient : «Le fascisme vaincra !». À ce sujet, rappelons que les militants d’extrême droite des «Jeunesses identitaires» (ex «Unité radicale») ont pignon sur rue depuis l’ouverture récente de leur local à Lambersart. Leur activisme n’aurait donc pas tardé à se manifester.

Aujourd’hui, c’est bel et bien le mouvement social dans son entièreté qui a été attaqué par la droite et ses nervis. L’union locale des syndicats CNT de Lille et environs dénonce fermement ces agressions et appelle dès maintenant à réactiver le comité de vigilance antifasciste sur la métropole lilloise. Ne laissons pas faire les casseurs de grève.

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article