Gratification des stages en travail social : un air (gazé) de Sorbonne

Publié le par la Rédaction


Plus de 5000 travailleurs sociaux en formation, formateurs et salariés du secteur sanitaire et social sont venus de toute la France pour dénoncer notamment le caractère discriminatoire et profondément inégalitaire du décret paru le 31 janvier dernier concernant les gratifications des stages en travail social. La manifestation devait se terminer à la Sorbonne où se tenait ce même jour les assises du travail social. Une délégation mandatée par la coordination nationale des travailleurs sociaux en formation devait également être reçue en fin d’après midi.

Alors que la manifestation regagnait pacifiquement la place de la Sorbonne, les forces de l’ordre ont dû trouver que la dispersion ne se faisait pas assez rapidement et ont gazé à trois reprises les manifestants. Vers 20h30, une centaine de personnes était encore encerclée par les CRS.

Comme à chaque fois que le rapport de force devient défavorable à l
’État, ce dernier vient nous rappeler les limites de la liberté quil prétend tant défendre afin de nous mettre au pas.

La fédération CNT santé social et collectivités territoriales tient à réaffirmer qu
elle restera auprès de celles et ceux qui luttent. Ce coup de force de l’État doit nous permettre détendre le mouvement et de rester solidaires face à la répression.

Concernant le décret sur la gratification des stages, nous maintenons que cette mesure ne résoudra en rien la précarité que connaissent bon nombre de travailleurs sociaux en formation.

Seul un véritable statut de travailleur social en formation permettra un accès à toutes et tous à la formation de manière égalitaire, quel que soit le niveau du diplôme préparé et sans subordination au lieu de stage.

Seul-e-s, nous ne pouvons rien,
Uni-e-s, nous pouvons tout !
Nous n’aurons que ce que nous prendrons !

Publié dans Santé & Social

Commenter cet article