La vérité sur "Mai 1968" au Coffre-Fort

Publié le par la Rédaction



«Rien, depuis vingt ans, n’a été recouvert de tant de mensonges commandés que l’histoire de mai 1968. D’utiles leçons ont pourtant été tirées de quelques études démystifiées sur ces journées et leurs origines ; mais c’est le secret de l’État.»
Guy Debord, Commentaires sur la société du spectacle (1988).

«Et le mois de mai ne reviendra jamais, d’aujourd’hui à la fin du monde du spectacle, sans qu’on se souvienne de nous.»
Guy Debord, La Société du spectacle (1973).


Contre l’inflation des commémorations falsificatrices cette année, le Jura Libertaire a publié en ligne quelques-uns des meilleurs documents du dernier assaut révolutionnaire en France, il y a quarante ans.

En prolongement de ce dossier,
et afin de restituer une place à la parole, deux soirées au Coffre-Fort, à partir de la projection d’une série de films : Grands Soirs et petits matins, 11 juin 1968, La Société du spectacle, ainsi que de belles surprises…

À saintClaude comme ailleurs, les hostilités continuent. Dans la mêlée de bruit, de fureur, d’aliénation et d’abjection capitalistes, le Coffre-Fort tente d’ouvrir un espace de conscience, de solidarité et d’action démocratiques.

Publié dans Au Coffre-Fort

Commenter cet article