Deux expulsions hier dans le Jura, RESF appelle à un rassemblement

Publié le par la Rédaction

Miftar Murati, un réfugié d’origine albanaise de 32 ans, a été interpellé mardi à Dole par la police. Faisant l’objet dune décision administrative de reconduite, il a été conduit en train et sous escorte dans un centre de rétention administrative de la région parisienne en début daprès-midi. Miftar Murati, qui a fui la Serbie, vivait à Dole depuis plusieurs années. Ancien résident du centre de demandeur dasile (CADA), il avait été débouté une première fois par lOfpra dans sa demande de réfugié politique. Il était en train dentamer un recours. Ses amis craignent pour sa vie sil est expulsé dans lex-Yougoslavie. «Son frère été tué il a peu de temps. Miftar travaillait depuis plusieurs années dans une entreprise du bassin dolois, même sil était sans papier» assurent ces derniers.

Hier toujours, mais à Lons cette fois, Zakaria Larzhal a été interpellé à son domicile puis interrogé durant la matinée au commissariat lédonien. Alors que l
intéressé a déposé un dossier de demande de régularisation auprès de la Préfecture du Jura, il était hier soir sur la route de Sète où il devait être incarcéré au centre de rétention de la ville. Ajoutons également que Zakaria Larzhal est actuellement poursuivi au pénal pour avoir mis sur son site un message laissé fin août sur son répondeur par la police, lui enjoignant douvrir aux forces de lordre.

Mobilisé à ses côtés, RESF (le Réseau Éducation Sans Frontières) appelle à un rassemblement de soutien et de protestation devant la préfecture, aujourdhui à 17 heures.

Le Progrès (édition du Jura), 7 mai 2008

Commenter cet article