Attention aux manipulateurs ! Attention aux bureaucrates !

Publié le par la Rédaction



Camarades,

L’importance de l’A.G. de ce soir (jeudi 16 mai) ne doit échapper à personne. Depuis deux jours, des individus que l’on reconnaît pour les avoir vus déjà vendre la salade de leurs partis ont réussi à semer le bordel, à étouffer les A.G. sous un fatras bureaucratique dont la maladresse témoigne clairement du mépris qu’ils portent à cette assemblée.

Cette assemblée doit apprendre à se faire respecter, ou disparaître. Deux points sont à discuter en priorité :
Qui contrôle le service d’ordre ? dont le rôle dégueulasse est insupportable.
Pourquoi le Comité de presse, qui ose censurer les communiqués qu’il est chargé de transmettre aux agences, est-il composé d’apprentis journalistes soucieux de ne pas décevoir les patrons de l’O.R.T.F. ; de ne pas compromettre leurs futurs jobs.

D’autre part à l’heure où les ouvriers commencent à occuper plusieurs usines en France, sur notre exemple et par le même droit que nous, le Comité d’occupation de la Sorbonne a approuvé aujourd’hui à 15 heures le mouvement. Le problème central de la présente A.G. est donc de se prononcer par un vote clair pour soutenir ou désavouer
l’appel de son Comité d’occupation. En cas de désaveu, cette assemblée prendra donc la responsabilité de réserver aux étudiants un droit qu’elle refuse à la classe ouvrière et, dans ce cas, il est clair qu’elle ne voudrait plus parler d’autre chose que d’une réforme gaulliste de l’Université.

Comité d’occupation de l’Université autonome et populaire de la Sorbonne,
16 mai 1968, 18 heures 30



Dossier Mai 68

Publié dans Debordiana

Commenter cet article