Chant de guerre des Polonais de Nanterre

Publié le par la Rédaction



(Sur l’air de La Carmagnole et du Ça ira)

M’sieur Grappin avait résolu (bis)
De nous faire tomber sur le cul (bis)
Mais son coup a foiré
Malgré ses policiers.
Refrain :
Valsons la Grappignole
C’est la misère ou la colère
Valsons la Grappignole
Cest la colère
À Nanterre.
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Morin, Lefebvre on les emmerde.
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Et le Touraine on s le paiera.
Et si on s le paie pas
On lui cassra la gueule
Et si on s le paie pas
Sa gueule on lui cass
ra. (Air connu)
Bouricaud sil fait des dégâts (bis)
Ce nest pas avec ses gros bras (bis)
Cest la sociologie
Qui pète quand il chie.
Au refrain
Ricœur n crach pas sur les bonnes sœurs (bis)
Mais il préfère les pasteurs. (bis)
Cest tous les jours dimanche,
Et le Bon Dieu dans la manche.
Au refrain
Maisonneuve écrit dans LAurore (bis)
C nest pas un singe, cest un porc (bis)
Doazan naime pas Fourier
Cest quil est constipé.
Au refrain
Les staliniens de lU.E.C. (bis)
Voudraient baiser les ouvriers (bis)
Ils nont qu leurs permanents
À se fout sous la dent.
Au refrain
Les étudiants sont des pantins (bis)
Moi, jen chie vingt tous les matins (bis)
Déjà leurs lendemains
Chantent comme des catins.
Final :
Valsons la Grappignole
Flics en civil, murs de béton,
Valsons la Grappignole
Profils détude, programmation.

Cette chanson vous est offerte par les Enragés de Nanterre. Si vous voulez en savoir plus long sur lUniversité et sa misère, attendez avec impatience notre catalogue illustré.

Nanterre, le 13 février 1968


Dossier Mai 68

Publié dans Debordiana

Commenter cet article