Garde à vue d'un militant pour les sans papiers à Aix

Publié le par la Rédaction

Philippe Chouard, Aix, toujours en garde à vue : Rassemblement en cours

Jeudi 3 avril, 13 heures :
Philippe Chouard, membre de l’ASTI et de la CIMADE à Aix-en-Provence, 74 ans, vient dêtre libéré de sa garde à vue après avoir été enfermé près de 20 heures. Motif : il distribuait des tracts appelant à la manifestation de lUCIJ (Unis contre limmigration jetable) pour le 5 avril 2008 à Marseille ; un vigile na pas apprécié, pas plus que des policiers municipaux arrivés par la suite et qui laccusent du classique «outrage à agent».

Philippe Chouard nie catégoriquement avoir été outrageant à l
égard des policiers et il est fort à parier que ce motif en cache un autre : le contenu du tract peu apprécié par les policiers municipaux.

Philippe Chouard sort sans convocation ultérieure devant la justice ce qui en soit montre en partie la méprise de la police. Le rassemblement toute la matinée devant le commissariat et les dizaines de coup de fil indignés de ce qu
il faut bien appeler une atteinte intolérable à la liberté dexpression ny sont surement pas étranger.

Le RESF13 apporte tout son soutien à Philippe Chouard, militant exemplaire et connu pour son sang froid et n
aura de cesse de dénoncer la criminalisation de laction militante et citoyenne.

La solidarité avec les étrangers n
est pas et ne sera jamais un délit.

Réunion de crise le jeudi 3 avril 2008 à 19h30,
27 rue Félibre Gaut à Aix (Aix Solidarité)


Jeudi 3 avril, 10 heures 20 :
Philippe Chouard est toujours en garde à vue à Aix. Le commissariat a dit depuis ce matin qu’il devrait sortir avant midi… Selon lAFP, le procureur est en train de démêler les fils de cette histoire. Cest la police municipale qui a arrêté Philippe Chouard mercredi soir […] La campagne citoyenne visant à prendre des nouvelles de Philippe Chouard et à sindigner de sa mise en garde à vue continue. Téléphone du commissariat : 04 42 93 97 00. Rassemblement toujours en cours devant le commmissariat (avenue de lEurope) où une trentaine de personnes est présente.

Jeudi 3 avril, 8 heures :
Philippe Chouard, membre de l’ASTI et de la CIMADE à Aix-en-Provence, 74 ans, ingénieur retraité de Cadarache, officier de réserve, militant infatigable des droits de l’Homme, et notamment des droits des étrangers, a été interpellé à Aix-en-Provence, le 2 avril 2008 vers 17 heures 30, et placé en garde à vue, alors qu’il distribuait des tracts appelant à la manifestation de lUCIJ (Unis contre l’immigration jetable) pour le 5 avril 2008 à Marseille.

Il est accusé du classique «outrage à agent».

Toute la nuit, des appels téléphoniques solidaires ont inondés le commissariat d
Aix-en-Provence, plus prompt à arrêter les militants des droits de lHomme quà renseigner sur son état de santé. Continuons dappeler : 04 42 93 97 00.

À l
heure quil est (8h), Philippe Chouard est toujours en garde à vue. Un rassemblement a commencé à se former devant le commissariat pour demander sa libération.

Le procureur de la République doit maintenant décider dans la journée de le faire libérer, de prolonger sa garde à vue de 24 heures (!), ou de le mettre sous mandat de dépot (sait-on jamais dans cette République en libertés surveillées ??)

Le RESF13 dénonce cette atteinte intolérable à la liberté d
expression et la criminalisation de laction militante et citoyenne, nouvelle politique dintimidation du gouvernement. La solidarité avec les étrangers nest pas un délit.

Publié dans Solidarité

Commenter cet article