Matraques et lacrymos contre lycéens en grève

Publié le par la Rédaction

Des matraques et des gaz lacrymogènes contre les grévistes et les blocages dans les lycées

Après le collège La Vaucouleurs de Mantes-la-Ville (Yvelines), le lycée Gustave Eiffel de Gagny (Seine-saintDenis) essuie des violences policières

Samedi 29 mars, le lycée Gustave Eiffel de Gagny, a été débloqué par les forces de l’ordre qui, pour déloger les lycéens qui protestaient contre la suppression de postes de professeurs dans leur établissement, ont fait usage de flash balls, de gaz lacrymogènes et de matraques.


À la violence institutionnelle que représentent les 11.000 suppressions de postes dans l’Éducation Nationale pour la rentrée 2008, s’ajoute la violence policière contre ceux qui s’opposent à ce saccage de l’école publique.


La Fédération des Travailleurs de l’Éducation de la CNT tient à exprimer toute sa solidarité aux élèves de ce lycée et à leurs professeurs, qui mènent une lutte légitime, comme des milliers d’entre eux dans tout le pays en ce moment.

Le 31 mars 2008

Publié dans Éducation

Commenter cet article