Sécurité, quand tu nous tiens...

Publié le par la Rédaction

Les officines sécuritaires n’étant pas suffisamment nombreuses, un nouvel établissement public est sur les rails. Sans doute pour rassurer les bons citoyens du pays profond, toujours en quête d’un tuteur en uniforme. Il s’agit du futur Conseil national de sécurité intérieure et de défense, organisme souhaité par Nicolas Sarkozy. Rien là que de très naturel nous fait-on savoir. Comme les choses ne sont jamais tout à fait innocentes, particulièrement en matière de sécurité, il apparaît que cette nouvelle structure (dépendant directement de l’Élysée et de Matignon) serait relayée par un Conseil supérieur de la Formation et de la Recherche stratégique.

Il serait possible d’en rester là, mais l’on apprend que l’actuel Observatoire de la délinquance, présidé par l’incontournable Alain Bauer, quitterait la tutelle du ministère de l’Intérieur pour intégrer ce nouveau pôle et, de même, l’Institut national des hautes études de la sécurité. L’ensemble devenant un «Centre intellectuel et névralgique de la pensée stratégique de sécurité», mis en place aux fins de décèlement précoce des «menaces les plus diverses». À cette fin, Alain Bauer, qui fut l’initiateur des contrats locaux de sécurité, a remis un rapport au Président de la République. Il y est envisagé d’ouvrir grand les portes au secteur privé pour assurer «la sécurité globale». Danger de dérives les plus diverses ? Évidemment. C’est ainsi que l’un des membres de la commission préparatoire au projet, par ailleurs directeur de recherche au CNRS, prévient : «Une telle approche n’est pas nécessairement neutre idéologiquement. Elle peut être révélatrice d’une pensée catastrophiste, voire apocalyptique, qui consiste à dramatiser l’insécurité … pour en arriver à militariser l’ensemble des questions de sécurité !»

Il fallait que cela fut dit par un spécialiste.

(D’après Le Monde, 7 mars 2008)
Que fait la police ? no 19, avril 2008
Bulletin d’information anti-autoritaire.

Publié dans La police travaille

Commenter cet article