OGM : Logique de profit... Logique de mort !

Publié le par la Rédaction

undefined
Les OGM alimentaires font partie d’un nouveau marché hyper spéculatif, celui des biotechnologies où le vivant est cédé aux intérêts financiers via la brevetabilité des semences. Le transfert au privé de la recherche scientifique publique accentue cette course au profit et le manque de transparence qui laccompagne. La lutte de la CNT contre ces OGM sinscrit dans le cadre de son engagement syndical, anticapitaliste et internationaliste.

Lutte anti-OGM et action syndicale

Outre les dangers écologiques et sanitaires, il nous semble important d
un point de vue syndical de dénoncer lembrigadement des travailleurs de la terre dans la spirale de lindustrialisation à outrance de lagriculture. Dans ce domaine, nous citerons la «Politique Agricole Commune» qui devait, lors de sa première mise en place en 1962, ouvrir un avenir radieux. Au final, ce ne sont que surendettement des paysans, ainsi que pollution des sols et des nappes phréatiques, qui en résultent.

Droit à une alimentation saine pour tous et toutes

Nous (salariés, travailleurs en formation ou privés d’emploi) voulons pouvoir bénéficier d’une alimentation saine et en quantité suffisante. Nous refusons une société à deux vitesses où les aliments de qualité sont réservés aux nantis et la nourriture industrielle contenant les OGM aux plus pauvres.

Pour une auto-suffisance alimentaire des peuples

Nous ne sommes pas dupes de l
argumentaire pseudo-humanitaire libéral selon lequel les OGM seraient la solution à léradication de la faim dans le monde. La vraie cause des famines est la disparition des cultures vivrières au profit de monocultures d’exportation imposées par l’OMC. La souveraineté alimentaire des peuples ne doit pas plier sous la volonté des multinationales agroalimentaires. Les OGM ont été créés et commercialisés sur un court terme, non pas dans un élan humaniste mais malheureusement et simplement pour réaliser un profit maximal.

Confédération nationale du Travail

Commenter cet article