Police partout, justice complice

Publié le par la Rédaction

undefinedHier soir, un contrôle — somme toute banal : des contrôleureuses de la tag et quelques flics venuEs en renfort… — dans le tram. Une sans-papiers avait le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment (mais y en a-t-il de bons pour les sans-pap’ ?), le contrôle se fait bruyant. Un camarade reste à côté d’elle pour prendre ses coordonnées, et peut-être, calmer le jeu. Ce n’est pas vraiment du goût de la flicaille : les deux se font embarquer. La sans-pap’, inculpée de «rebellion face à agent», est très probablement déjà partie en centre de rétention, le camarade est arrêté pour «port d’arme illégal» (comme illes avaient rien contre lui, illes ont fouillé son sac et trouvé … un opinel !). Une fois au poste, il refuse bien entendu le fichage ADN, et se retrouve donc en garde à vue… Aux dernières nouvelles il y était encore.

Hier vers 23 heures, une cinquantaine de personnes alertées se rassemblaient en soutien devant l’hôtel de police. Un petit groupe attend également la sortie du camarade ce matin.

Police : 2
Nous : 0

On attend quoi ?

Indymédia Grenoble, 14 mars 2008

Commenter cet article