Après les grèves de novembre-décembre 2007, la RATP veut sanctionner les grévistes

Publié le par la Rédaction

Suite aux grèves de novembre-décembre 2007, la RATP a déposé une dizaine de plaintes, notamment pour «actes de malveillance» suite au déclenchement de rupteurs d’alimentation, ce qui coupe le courant et arrête les métro. Deux agents de la ligne 6 passaient en procès le 1er février pour ce motif, d’où grève ce jour-là, suivie essentiellement sur les lignes 6 et 9.

Mais la répression des luttes se fait aussi en interne. Un rassemblement a eu lieu au dépôt de bus des Lilas (93) le 30/01 car les premières convocations tombaient ce jour-là. En tout, une trentaine d’agents RATP dépendants de ce dépôt sont convoqués en vue de sanction.

Sur la ligne 8 du métro, 2 conducteurs étaient menacés de sanctions importantes (5 jours de mise à pied, mutation d’office). Un préavis de grève est déposé pour le 25/01. Comme le prévoit la législation, les agents devaient se déclarer grévistes 48h à l’avance… et ils l’ont fait avec une telle majorité que la RATP a préféré prendre des sanctions plus légères…


Hactivist News Service, 13 février 2008
 

Publié dans Transports

Commenter cet article