La bonne époque...

Publié le par la Rédaction

undefinedMardi 12 février. Tôt. Très tôt.

Des voitures de CRS et de policiers par dizaines, pas loin de la porte d’Ivry. Le quartier est bouclé.

La milice française, la gestapo et la SS réunies n’ont pas fait mieux en leur temps. Les interpellations se comptent par dizaines, les traquéEs n’ont pas d’étoiles, mais une peau trop noire. La rafle du 21e siècle.

Les méthodes n’ont rien à envier aux grandes années. On défonce les portes, on bouscule les gens en pleine nuit, on insulte, on embarque à tour de bras, et on emmène tout le petit monde en camp de réten-tration.

Comme à la grande époque, aucune nouvelle des personnes arrêtées, ni de leur identité, ni de leurs lieux de détention. La liste des résidentEs a disparue avec la moitié de ces dernierEs.

Pétain doit se retourner dans sa tombe. Plus de 65 ans après, de bons petits Français perpétuent son esprit, avec même une sorte d’excès de zèle. Nos flics aujourd’hui sont à la hauteur de ses espérances : violents mais dociles, mais surtout, complétement lobotomisés. Le mépris n’est pas une marque suffisante de contestation. Beaucoup trop gentil.

Ne laissons pas le fascisme s’introduire définitivement dans notre paysage. Face à ces méthodes, face à ces injustices, la réaction de l’époque fut méchamment plus violente que celle d’aujourd’hui. Imitons-la.

Indymédia Grenoble, 12 février 2008

Commenter cet article