Manifestation pour la libération des prisonniers d'Action directe

Publié le par la Rédaction

undefinedMobilisations en février pour la libération de tous les militants d’Action directe

L’année dernière, Nathalie Ménigon puis Jean-Marc Rouillan ont enfin obtenu un aménagement de peine, après plus de 20 ans de prison.

Pour ces militants d
Action directe, ce nest pas encore la liberté, mais cest la dernière étape avant la libération conditionnelle. En attendant, ils doivent subir pendant au moins un an un régime de semi-liberté, qui reste néanmoins une semi-détention, assortie de contraintes exceptionnelles.

Nathalie et Jean-Marc ont arraché ce nouveau statut sans avoir renié leur engagement révolutionnaire. Avec Joëlle Aubron et Georges Cipriani, ils ont résisté collectivement et sont restés solidaires durant toutes ces années d’enfermement, souvent dans des conditions extrêmes.

La demande de libération de Georges Cipriani sera examinée dans quelques mois : nul doute pour nous qu
il doive logiquement obtenir la même décision que ses camarades.

Rassemblons-nous une fois de plus afin d’exiger la liberté pour Georges Cipriani et pour Régis Schleicher ; manifestons encore une fois notre soutien à Nathalie Ménigon et à Jean-Marc Rouillan jusqu
à leur libération complète.

En 2008, ne lâchons pas l’affaire, restons mobilisés !

[…]

  • Rassemblement international devant la prison dEnsisheim (Haut-Rhin) où est emprisonné Georges Cipriani, samedi 23 février, à 15h.


Commenter cet article