Pour de nouveaux droits !

Publié le par la Rédaction

undefinedSous la menace brandie par le gouvernement d’un projet de «loi-MEDEF», les partenaires sociaux sont sommés de signer un accord proposé par le patronat sur l’assurance-chômage, la sécurisation des parcours professionnels et le contrat de travail.

Or les propositions du patronat constituent une insulte pour les salariés, avec ou sans emploi. Les reculs contenus dans ce projet d’accord sont d’une gravité extrême et nous appelons les syndicats à rejeter cet accord :
  • Doublement ou triplement de la période d’essai,
  • Séparabilité à l’amiable sans recours possible,
  • Contrat de mission à durée conditionnée par la durée de son objet,
  • Voies de recours réduites pour les salariés licenciés…
À l’heure où le chômage touche réellement 4,5 millions de personnes, où la précarité et le temps partiel sont imposés à des millions de salarié(e)s, nous nous mobilisons pour conquérir des droits nouveaux :
Un véritable statut de vie sociale et professionnelle, pour tous et toutes, avec ou sans emploi, assurant la garantie d’un revenu décent et d’une continuité des droits (à la formation, au logement, à la santé, aux papiers…).

 

Publié dans Chômeurs - précaires

Commenter cet article