Six mois ferme pour des jets de pierres sur un véhicule de police

Publié le par la Rédaction

undefinedLe tribunal aurait bien aimé entendre ce prévenu, âgé de 19 ans. Déjà, en juillet, convoqué en comparution immédiate pour ces faits, il ne s’était pas présenté. C’est donc en son absence qu’il a été jugé hier pour des faits de violences et dégradations commises le 21 juillet. Ce qui lui était reproché : des jets de pierres sur un véhicule de police, alors que les fonctionnaires se trouvaient près de leur véhicule pour une intervention à Terrenoire. Ils n’avaient pas été blessés mais le véhicule avait été sérieusement dégradé. À l’issue d’une course-poursuite, le jeune homme avait été interpellé sur le toit du gymnase de la Perrotière. «Il disposait d’une réserve de pierres dans sa sacoche» a précisé hier le procureur, insistant sur la dangerosité de l’acte. Le tribunal a condamné Walid Amroune à six mois de prison ferme (un an dont six mois avec sursis), alors que le procureur avait requis deux mois ferme.

Alain Colombet
Le Progrès de la Loire, 9 janvier 2008

Publié dans La police travaille

Commenter cet article