Visite collective de l’ANPE Clichy

Publié le par la Rédaction

Aujourd’hui 11 décembre, depuis 9 heures, des personnels de l’ANPE et des chômeurs occupent l’ANPE de Clichy (92). Quelques flics devant l’agence, audience avec la Direction départementale, discussions avec les usagers…

Après l’ANPE de Gennevilliers le 4 décembre dernier, nous, salariés ANPE et usagers occupons à présent l’agence de Clichy (92).

Par ces actions, appelées à se renouveler, nous continuons à nous opposer au projet de fusion ASSEDIC/ANPE et aux contrôles que subissent les chômeurs.

Suite à l’action de Gennevilliers, nous avons été reçu par la Direction départementale de l’ANPE 92 le 10 décembre. Ce rendez-vous n’a rien donné de concret, notamment par rapport aux conventions des guichets uniques ASSEDIC/ANPE déjà mises en place et dont certaines prévoient des radiations lors de la procédure d’inscription.

Nous exigeons toujours le retrait du projet de fusion ASSEDIC/ANPE, concrétisé par une nouvelle structure dont la création se fait à marche forcée et sans la moindre information aux principaux concernés.

Cette fusion entraîne plus de contrôle et de répression contre les chômeurs et va précariser les agents du service public de l’emploi.

Dans le 92, la réponse à nos interrogations est claire : c’est le recours aux forces de l’«ordre».

Nous exigeons le retriat du projet de fusion ASSEDIC/ANPE et appelons l’ensemble des précaires et des agents du service public de l’emploi à se mobiliser massivement et au quotidien.

AC - CGT Chômeurs - CGT ANPE 92 - CNT ANPE - SUD ANPE

Publié dans Colère ouvrière

Commenter cet article