Solidarité avec les deux jeunes morts de Villiers-le-Bel

Publié le par la Rédaction

Besançon : Un jeune écroué
pour avoir tenté de brûler des voitures par «solidarité»


Un jeune de 17 ans, interpellé mardi soir alors qu’il s’apprêtait à lancer des cocktails Molotov sur des voitures pour les brûler par «solidarité» avec les deux jeunes décédés à Villiers-le-Bel (Val d’Oise), a été écroué jeudi, a-t-on appris de source judiciaire.

Présenté devant un juge jeudi, il a été renvoyé devant le tribunal pour enfants de Besançon, devant lequel il comparaîtra le 18 décembre pour «tentative de destruction par engin incendiaire».

Mardi soir, des policiers de la BAC repéraient près d’un parking d’un quartier sensible de Besançon un groupe de cinq jeunes en possession de bouteilles auxquelles étaient accrochées des mèches pas encore enflammées. Un seul d’entre eux était interpellé et avouait qu’avec ses amis, il avait repéré trois voitures qu’il comptait brûler «par solidarité avec les deux jeunes morts de Villiers-le-Bel», a-t-on appris de même source.

Ce mineur sortait à peine de prison, où il avait purgé une peine de quatre mois d’emprisonnement pour des vols avec effraction. Originaire de Seine-Saint-Denis et sans emploi, il vivait à Besançon chez ses grands-parents.

Après un retour au calme relatif, Villiers-le-Bel a rendu jeudi un hommage silencieux aux deux adolescents morts dimanche. Moshin Cehhouli, 15 ans, et Lakami Samoura, 16 ans, deux adolescents sans histoire, ont péri lors d’une collision entre leur mini-moto et un véhicule de police. Le drame avait été suivi de deux nuits de très violents affrontements entre des groupes de jeunes et la police.

Presse jaune (AFP), 29 novembre 2007.

Publié dans La police travaille

Commenter cet article