Tu viens ou tu crains ! au Coffre-Fort

Publié le par la Rédaction

Vendredi 13 juin, 20 heures 30
UN POQUITO DE TANTA VERDAD, Chronique d’une rébellion à Oaxaca (Mexique) : Projection-débat avec deux intervenantEs de Caracol Solidario.
État de Oaxaca, Mexique, été 2006. Suite à la violente répression d’une grève des enseignants, la population descend dans les rues et force le gouverneur à quitter la capitale. La ville sera dirigée pendant près de six mois par une assemblée populaire constituée pour l’occasion. Certains comparent cette révolte à la Commune de Paris.
L’histoire de ce mouvement est surtout marquée par l’utilisation que la population fit des médias. Ce film revient sur cet aspect particulier qui vit des dizaines de milliers de travailleurs, d’indigènes, de femmes au foyer et d’étudiants prendre quatorze stations de radio et une chaîne de télé, et les utiliser pour s’organiser et défendre leurs luttes sociales, culturelles et économiques.
Documentaire de Jill Irene Freidberg (2007, 1h30).

Cette rencontre fait suite à la soirée sur les
luttes autonomes mexicaines, au Coffre-Fort en janvier dernier.

Oaxaca aux rencontres Culture & Résistances
(
France 3 Besançon, 17 février 2008)


Dimanche 15 juin, 15 heures
RENCONTRE avec PIÈCES & MAIN D’ŒUVRE
Pièces et main d’œuvre s’inscrit dans la meilleure tradition de la critique sociale : leur dernière étude décrit l’ennemi qui s’intéresse à nous, et les projets des chiens de garde du Pouvoir à notre encontre.
Les éditions L’Échappée ont le plaisir de vous annoncer la naissance dune nouvelle collection dirigée par Pièces et main dœuvre : Négatif.

TERREUR ET POSSESSION. Enquête sur la police des populations à l’ère technologique
En 1921, Victor Serge écrit «Il n’est pas de force au monde qui puisse endiguer le flot révolutionnaire quand il monte, et que toutes les polices, quels que soient leur machiavélisme, leurs sciences et leurs crimes, sont à peu près impuissantes…» Voire. Mais quand l’Histoire, pour l’essentiel, est devenue l’histoire des sciences et techniques, la moindre des choses est d’examiner en quoi celles-ci affectent les anciennes vérités. C’est ce que ce livre s’applique à faire en cinq généalogies qui remontent et démontent l’enchaînement de nos désastres : inventions de la Théorie du complot, du sécuritaire, du contrôle, de la possession technologique, via dispositifs et implants corporels, afin de nous priver de notre libre arbitre au sens le plus physique et matériel, et d’aboutir à «La Société de contrainte» ou techno-totalitarisme.

LE TÉLÉPHONE PORTABLE, GADGET DE DESTRUCTION MASSIVE
Cest le plus foudroyant développement technologique de lHistoire. En dix ans le téléphone portable a colonisé nos vies, avec lactive participation du public, et pour le bénéfice de lindustrie. Ce déferlement signe la victoire du marketing technologique contre les évidences. Non seulement les ravages — écologiques, sanitaires, sociaux, psychologiques — du portable sont niés, mais il nest pas exclu que sa possession devienne obligatoire pour survivre à Technopolis. À léchelle planétaire (déchets électroniques, massacres de populations et despèces menacées), nationale (surveillance, technification des rapports sociaux, bombardement publicitaire), locale (pollutions, pillage des ressources et des fonds publics) et individuelle (addiction, détérioration de la santé et autisme social), découvrons ce gadget devenu fléau absolu.

Ceux qui écrivent à l’enseigne de
Pièces et main dœuvre enquêtent et s’expriment sur des questions locales et globales comme les «nécrotechnologies». Ils exercent leur esprit critique en anonymes, simples individus politiques, et ne tiennent ici quà être jugés sur pièces. Ils ont publié aux éditions L’Esprit frappeur : Nanotechnologies, Maxiservitude.

Ce rendez-vous fait suite à la rencontre avec des OpposantEs grenobloisEs aux nanotechnologies, au Coffre-Fort en avril 2006.


À l’automne
Rencontre avec Jimmy GLADIATOR, auteur d’Éléphants de la Patrie aux Éditions Libertalia

Lire le premier chapitre


Le Coffre-Fort, c’est aussi :
INFOKIOSK
Presse militante, bouquins, fanzines… Pour s’informer autrement, en partageant nos rêves et nos révoltes.

Table de presse :
libertaire : Le Jura libertaire, Informations et analyses libertaires, L’Égalité économique et sociale (CGA), Le Monde libertaire (FA), Rebellion (OSL) … Alternative libertaire (AL), Courant alternatif (OCL), No pasaran, Offensive (OLS), etc.
syndicale (CNT) : Le Combat syndicaliste, Classes en lutte…, N’autre école (éducation), La Griffe du Social, La Sociale (santé-social), Les Temps maudits
antisécuritaire/anticarcérale : L’Envolée, Résistons ensemble
alternative : CQFD, Le Plan B
autonome : Cette semaine, La France d’après…, T’okup’ (Lausanne) …
Diffusion d’ouvrages de critique sociale : À couteaux tirés avec l’Existant (Mutines Séditions) …
Collection de fanzines du rock alternatif [à consulter sur place]
Bibliothèque.
Poste informatique.

PERMANENCE SYNDICALE CNT
Alors, de dangeureux extrémistes ploum-ploum-tralala, la CNT ? Ou un syndicat dont le discours et le mode de fonctionnement reçoivent un écho ? Un syndicat de militants qui souhaitent porter la lutte sur un terrain largement délaissé par nos détracteurs : hors des instances de cogestion d’un système qui absorbe et digère sa contestation ?
undefined

Publié dans Au Coffre-Fort

Commenter cet article