Exécution de Léon Czolgosz

Publié le par la Rédaction



Exécution de Léon CZOLGOSZ (pseudonyme : Fred Nieman) le 29 octobre 1901 à Auburn (État de New York), reconstituée par Edwin S. Porter.

Individualiste anarchiste partisan de la «propagande par le fait» et exécuteur du président des États-Unis, il naît en 1873 près de Détroit, dans une famille d’émigrants polonais. Il perd sa mère très jeune et travaille ensuite dans une verrerie en Pennsylvannie et plus tard dans une usine à Cleveland, où il prend part à une grève. Mais, dépressif, il retourne dans la ferme familliale dans l’Ohio. Il commence alors à lire des publications anarchistes et à assister à des meetings socialistes et anarchistes. Il est alors fortement influencé par l’attentat de Gaetano Bresci. Il entre en contact avec les éditeurs de Free Society à Chicago, mais ceux-ci le prennent pour un indicateur de la police. Le 31 août 1901, il se rend à Buffalo (État de New-York), où doit se dérouler une grande exposition Pan américaine. Le 6 septembre 1901, alors que le président des États-Unis, William McKinley (venu pour l’inauguration) prend un «bain de foule», Léon Czolgosz tire sur lui à bout portant avec un revolver acheté auparavant. Deux balles dans la poitrine, McKinley meurt le 14 septembre. Léon Czolgosz, arrêté, déclare être un «anarchiste individuel», lié à aucune organisation. Il reconnaît aussi avoir assisté aux meeting d’Emma Goldman mais que d’aucune façon elle ne l’a influencé dans la réalisation de son acte. Jugé à Buffalo à partir du 23 septembre 1901, il déclare avoir frappé en la personne du président «un ennemi de la classe ouvrière». Il est condamné à mort le 26 septembre et sera ensuite exécuté sur la chaise électrique.

Les autorités vindicatives refusent de restituer le corps à sa famille et le font détruire à l’acide, espérant sans doute éradiquer le «virus» de l’anarchie. Emma Goldman (pourtant menacée de complicité) sera une des seules à défendre Léon Czolgosz. Le nouveau président T. Roosevelt en profitera pour faire passer une loi interdisant l’entrée aux États-Unis des anarchistes et l’expulsion de ceux qui s’y trouvent.

Publié dans Camarades

Commenter cet article